Fédération
Vendée
Accueil > Actualités > Réaction de l'UDI Vendée à la conférence de presse du Président de la République

Actualités


Réaction de l'UDI Vendée à la conférence de presse du Président de la République

Le 15/01/2014

"On ne peut plus croire les promesses du Président de la République".

Le Président de la République confirme avoir nié l’ampleur de la crise économique et sociale. Il a même avoué ne pas avoir choisi les bons outils : ainsi il n’a pas hésité à s’interroger sur le devenir du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi, pourtant une mesure emblématique du Pacte de compétitivité annoncé il y a un an. Bref, il a enfin compris qu’opposer la dimension sociale à la dimension économique était une faute majeure, morale et politique.

Après dix-huit mois perdus, nous saluons la décision annoncée par François HOLLANDE de supprimer les cotisations familiales sur les salaires comme sur les revenus des travailleurs indépendants. La mesure doit s’appliquer immédiatement, il reste à en assurer le financement, il manque 15 milliards d’euros. Il faut surtout aller plus loin et mettre en œuvre sans tarder les réformes sociales-libérales dont notre pays a besoin.

Quant à la réduction des dépenses publiques, la création de « comités », de « conseils » et d’« observatoires » a toutes les allures d’un nouvel enfumage. En effet, dès qu’on veut enterrer une réforme, on crée un comité : c’est bien connu !

Enfin, la réforme territoriale annoncée confirme bien les craintes que nous avions exprimées. Tout est fondé sur les seules métropoles. Tout est fait pour effacer les territoires et nier la France rurale. On imagine que l’aménagement de notre territoire ne sera plus à l’ordre du jour. La France sera à deux vitesses, la France urbaine qui sera accessible et pourvue de tous les services et la France rurale qui devra s’assumer et se payer ses services.

Les engagements du Président de la République, s’ils sont intellectuellement séduisants, ne sont ni crédibles, ni garantis et demeurent extrêmement flous dans leur condition de mise en œuvre. Alors, comment y croire et leurdonner du crédit ? Depuis 2012 les actes et les discours anti-entreprises montrent le contraire en alourdissant encore plus les charges et les taxes.

On ne peut plus croire vos promesses Monsieur le Président.

Les archives

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact