Fédération
Vendée
Accueil > Actualités > Chiffres du chômage : réactions des dirigeants de l'UDI

Actualités


Chiffres du chômage : réactions des dirigeants de l'UDI

Le 28/04/2014

Réactions des dirigeants de l''UDI aux chiffres du chômage.

Jean-Christophe Lagarde, secrétaire général de l'UDI

Les mois passent et le nombre de chômeurs continue d'augmenter Après la déroute du mois de février, en mars, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi en catégories A, B, C est hausse de 0,2 % (+11 700). Sur un an, il augmente de 4,5 %. Les faits sont là et les promesses ne sont toujours pas tenues. Nous avons toujours bien une courbe non inversée et une hausse !

Le gouvernement continue de se moquer des français en jouant sur les mots et parlant de << tendance baissière >>. A peine présenté, les effets des artifices du pacte de responsabilité ne semblent déjà pas à la hauteur des promesses envisagées puisque les 200 000 emplois supplémentaires escomptés d'ici 2017 sont vraisemblablement surestimés. Cessons les voeux pieux et passons aux véritables réformes ! Rappelons que les déclarations d'embauche ont baissé de 1% au premier trimestre 2014, comme au trimestre précédent.

Notons que la situation des 50 ans et plus continue de se dégrader, avec une croissance exponentielle du nombre de demandeurs de +7300 en mars. Encore une preuve que la mesure phare de François Hollande, le contrat de génération ne fonctionne pas. 

Les semaines, les mois passent et nous savons bien que la nouvelle communication qui interviendra opportunément lundi à la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le programme de stabilité ne changera hélas pas la donne. La voie choisie par le gouvernement pour l'économie française ne semble bel et bien pas une ligne juste ni pour la crédibilité de notre pays, ni pour les Français.

 

Chantal Jouanno, vice-présidente de l'UDI 

Les chiffres du chômage annoncés ce jour montrent que la courbe ne s’est hélas toujours pas inversée. La situation devient même dramatique pour les chômeurs de longue durée et pour les séniors. La France reste donc à la traîne des pays de la zone euro car elle n’a pas encore pris les décisions indispensables à la relance de son activité.

L’UDI redit donc la nécessité impérieuse de prendre des mesures structurelles fortes pour améliorer enfin la compétitivité des entreprises françaises, seules aptes à permettre de doper durablement la courbe des embauches dans notre pays et donc d’amorcer un recul durable du chômage.

L’UDI rappelle avoir présenté cette semaine un contre-pacte de responsabilité pour retrouver la confiance, la compétitivité et la croissance. 

Les archives

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact